En consultation, je garantis de suivre ce code d'éthique

1. Le coaching est différent d'une thérapie.

La thérapie est là pour réparer quelque chose qui ne fonctionne plus ou mal, tandis que le coaching sert à optimiser votre évolution.

Dans certains cas, le coach repère un problème de fond qui doit d'abord être traité avant de poursuivre. Le problème est à sa portée ( manque de confiance en soi, mauvaise image, croyances, peurs, ...) et il le gère prioritairement parfois il ne possède pas les capacités à vous accompagner dans la résolution de votre problème. L'éthique que j'applique est d'informer le consultant sur les limites du travail que je peux effectuer avec lui. Le coach n'est pas un conseiller, il est une personne qui vous guide pour améliorer vos comportements et atteindre vos objectifs.

Je garde toujours ma place, refusant de rentrer dans une relation de thérapie ou de conseil.

Mon travail se retrouve assez bien dans le slogan si connu des Iles de Paix " Si tu donnes un poisson à un homme, il mangera un jour. Si tu lui apprends à pêcher, il pourra manger tout les jours."

2. Le coach dispose d'outils puissant dont il maîtrise le fonctionnement.

Il est facile de produire des certificat attestant le suivi d'une formation dans telles ou telles matières de psychologie. Il est très rare que ces certifications soient reconnues par un organisme officiel de l'état. Cependant, certaines sont réputées et répondent à certaines exigences qui garantissent un sérieux et un professionnalisme. Je reste convaincu que la connaissance n'est pas une affaire d'école, de lieux de formations ou de reconnaissances. Lorsqu'on fait un apprentissage autodidacte, il est impératif de connaitre ses limites et les limites des outils que l'on utilise.

C'est pourquoi, je garanti une transparence à travers un langage clair et direct. Le déroulement des séances est toujours expliqué, la durée et les tarifs annoncés toujours respectés et le travail est toujours défini le plus distinctement possible (en temps et sur les résultats à obtenir).

Le coach doit garantir professionnalisme et neutralité. Il sait faire la part des choses entre sa vie privée et son travail d'accompagnement, il maitrise les situations de transferts, il propose les outils qu'il maîtrise sans emprunter des voies hasardeuses et fait preuve d'empathie (ni apitoiement, ni témoignage ouvert de sentiments).

Dans des situations particulières qui se présenteraient à lui, il redirigera la personne accompagnée vers quelqu'un maîtrisant les outils nécessaires à l'évolution.

3. Le coach recadre en permanence.

Même si son discours positifs peut faire croire à la facilité des choses, le coaching reste un travail d'évolution personnel qui demande une connaissance de soi et l'application de certaines méthodes. Même si le coach réveille en vous certaines fonctions endormies qui rendent la vie plus agréable et facilite les efforts à fournir, il n'est reste pas moins que le coaching est loin d'être une solution miracle ou magique.

Je suis parfois amené à expliquer l'autohypnose ou à décrire les bienfaits de la visualisations mentales. Il est alors question du travail de l'inconscient pour faire resurgir toutes nos ressources nécessaires à l'accomplissement d'un but clairement défini.

Je citerai la maxime de Lavoisier qui disait:" Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme". Il ne s'agit donc pas de pouvoirs divins mais bien de reprogrammer certaines idées, images enregistrées dans votre inconscient.

4. Responsabilité, confidentialité et sincérité.

Le coach a comme objectif de vous révéler le meilleur de vous même. Il est animé par une envie bienveillante de changer le monde, à sa portée, en vous rendant le 1er rôle de votre vie.

Je reste, dès lors, toujours optimiste et convaincu que le monde sera meilleur si plus de personnes harmonisent leur évolution personnelle. Je suis engagé pour faire prendre conscience que nous avons un trésor en nous, que nous avons toujours le choix devant une situation et que notre vision des choses participe à l'aboutissement de nos objectifs.

J'exerce dans mes limites de compétences et je m'engage à rediriger le client, le cas échant, vers une personne professionnelle. Je n'interviens jamais dans le suivi médical ou thérapeutique d'un client.

Je respecte le secret professionnel lié à l'accompagnement de personne dans le cadre d'un travail d'évolution personnel. Je ne donne jamais le nom, les coordonnées ou ne cite un client sans son accord préalable.

Mon travail m'amène parfois à rencontrer des personnes très enfoncées dans la douleur, le chagrin et la tristesse. J'évite de juger ou d'émettre des opinions purement privées, je fais preuve d'ouverture d'esprit et du cœur pour comprendre que dans certaines situations de souffrance nous faisons tous des choix parfois peu judicieux qui laissent de lourdes séquelles.

5. Une soif d'échange et d'apprendre.

Travailler en tant que coach me permet de rencontrer beaucoup de personnes, ce qui est un enrichissement personnel. C'est une source d'inspiration pour trouver des solutions à des problèmes identiques que rencontrent d'autres personnes. Et oui, nous ne sommes jamais seul à traverser la rivière turbulente de la vie, certains misent tout sur l'endroit le plus étroit, d'autres privilégient un mode de traversée efficace, c'est en diversifiant les angles de vue qu'on élargit son champs d'actions.

Je suis adepte de la formation continue tant sur de nouvelles méthodes que sur l'approfondissement d'une matière déjà connue.

J'ai aussi un lieu de supervision, le cas échant. Ce qui me permet aussi de garantir une sérieuse remise en question sur la qualité du travail que j'effectue.

Pour de plus amples informations sur les consultations, cliquez ici.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site