La procrastination et l'estime de soi

Comment la procrastination influence-t-elle l'estime de soi ?

procrastination2.jpg

 

Derrière le terme barbare de "procrastination" se cache une action que nous avons certainement tous fait, croyant que c'était anodin et pourtant... En effet, la procrastination est le fait de remettre au lendemain ce que l'on peut faire immédiatement.

Si les études actuelles montrent que l'autodiscipline et la capacité à se contrôler favorisent une bonne estime de soi, on comprend facilement que l'inverse dévalorise progressivement et insidieusement la personne. Un cercle vicieux peut facilement s'installer augmentant les peurs de la personne et entraînant une diminution de la capacité à oser entreprendre quelque chose.

Voici quelques comportements illustrant la procrastination

- Lier l'action à l'envie "je le ferais quand j'aurai envie ...."

- Se décourager facilement devant les difficultés

- Repousser les échéances jusqu'à la dernière minute

- Travailler uniquement dans l'urgence

- Choisir de ne rien faire par peur d'échouer

- Critiquer systématiquement et négativement ce que l'on fait

- Dévaloriser ses actions

- Fixer des objectifs trop élevés

- Se sentir coupable ou découragé par la masse de travail

- Se dérober aux obligations sociales ou professionnelles

procrastination-1.jpg

Quoiqu'il en soit, il n'y a pas 50 solutions pour lutter contre la procrastination. Le seul mot d'ordre est de s'y mettre.

N'attendez pas d'avoir le cœur à l'ouvrage pour commencer. La motivation et le plaisir viennent au fur et à mesure que vous avancez dans vos réalisations.

Si la tâche semble être une montagne, soyez méthodique et fixez-vous des objectifs SMART. Passez par des objectifs intermédiaires.

Un objectif SMART est :

smart.jpg


Spécifique: propre à la personne qui le fixe, écologique pour elle-même

Mesurable: quantitativement

Atteignable: comment saurai-je que j'ai atteint l'objectif ?

Réaliste

Temporel: fixé dans le temps

La pénibilité de la tâche est un point de vue, une perception. Aussi n'oubliez pas que vous avez toujours le choix de voir le verre à moitié plein ou à moitié vide et que la réponse suscitée par votre présupposition rendra l'action plus ou moins facile.

N'oubliez pas de vous féliciter pour le travail que vous effectuez et reconnaissez vos efforts à leur juste valeur. Si votre enfant intérieur rechigne à la tâche, vous avez aussi un parent intérieur qui peut le rassurer et l'encourager !

L'acronyme de peur, d'auteur anonyme vous parlera certainement:

Prétexte pour

Estomper l'

Urgence de

Réagir

Un autre article sur l'estime de soi ICI

Besoin d'une formation sur l'estime de soi, cliquez ICI

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site