J'ai du mal avec les compliments ....

compliments-1.jpgLe 1er mars étant la journée mondiale du compliment, il était tentant de partager avec vous certaines pistes pour accepter les compliments et devenir un pro du mot qui touche.

Alors qu'ils devraient flatter votre ego, les compliments vous mettent mal à l'aise et sont source de gêne ou d'énervement ? Essayons de comprendre ensemble d'où vient cette incapacité à apprécier un cadeau qui pourtant satisfait facilement un besoin de reconnaissance. 

Lorsqu'on demande aux personnes qui n'apprécient guère les compliments pour quelles raisons ils n'aiment pas ce genre de témoignage d'affection, ils répondent souvent diverses excuses comme : " Ca sent l'hypocrisie à plein nez ..." ou " Les compliments, ça se méritent" ou encore " Les compliments doivent être rares pour être sincères" et tout ces prétextes à recevoir des compliments cachent un problème d'estime de soi, remontant souvent à l'enfance.

En effet, les conséquences d'un manque d'encouragement durant l'enfance, accompagné de phrases censées motiver du genre "T'as été nul sur ce coup, faut que tu sois meilleur" détériore la construction de l'estime de l'enfant qui enregistre dans son disque dur " je ne mérite aucune forme de mise en valeur de moi ou de mes capacités" et qui plus tard risque de développer une dévalorisation du Moi, refusant ainsi toute éloge.

 

Quelques tentatives d'explication du mal aise provoqué par les compliments.

  1. Une crainte face aux performances attendues

L'angoisse de performance est vécue aux travers des compliments comme une mise à l'épreuve: celle d'être toujours meilleur, de faire toujours mieux pour mériter à nouveaux des félicitations. Ainsi nait une impression que tout ce qui sera fait à l'avenir ne sera jamais assez bien fait. Evidemment cette situation met une pression de dingue rendant le psychique fragile et maltraitant le corps par un fatigue chronique. Nier les compliment devient alors un refuge pour éviter la pression ou toute manipulation extérieure.

  1. Une peur d'être redevable

On remarque que certains réagissent de façon agressive aux compliments. Ceci provient souvent d'un état défensif: une crainte d'être redevable. Beaucoup plus à l'aise de donner que de recevoir, ces personnes évitent l'inquiétude de devenir redevable en rejetant les félicitations.

  1. La peur de réussir

Les psychanalystes parlent de "névrose d'échec" c'est à dire la peur de réussir pour expliquer le mécanisme de rejet des compliments chez certaines personnes.Par exemple, une jeune fille se replie systématiquement sur elle-même dès qu'on la complimente sur sa vie de couple ou la gestion familiale alors qu'en effet, elle s'avère irréprochable. en étudiant le cas de plus prêt, on observe que la mère de cette fille a toujours connu des échecs dans sa vie sentimentales essentiellement du à son manque d'investissement dans la gestion du quotidien. Résultat: la fille culpabilise inconsciemment d'être meilleure que sa mère, ce qui l'empêche de recevoir tout compliment sur ce sujet épineux pour elle.

Quelques pistes pour se réconcilier avec les compliments.

  1. cadeaux-93784-1.jpgL'acceptation

Relativisez, si vous accordez trop d'importance à un compliment, il vous troublera au lieu d'être bénéfique. Gardez à l'esprit qu'il s'agit d'un cadeau, une parole positive et généreuse qui n'engage à rien. Et si chaque compliment doit être envisagé comme un cadeau, il est d'usage de dire merci sans  en faire des tonnes. Un petit mot suffit, avec légèreté, sans chercher à savoir s'il est justifié ou non.

  1. La modestie de rigueur

Si le compliment est un moment de plaisir, votre cerveau recherchera certainement à prolonger ce moment agréable mais à être en attente de compliments en permanence devient vite un cercle vicieux. De plus, vous risquez de passer pour un(e) égocentrique.

Préférez un complément d'informations pour montrer à votre interlocuteur que son message vous a touché. Par exemple: quand on vous complimente sur votre style vestimentaire, remplacez le " c'est des vieux trucs que j'ai ressortis du placard" par " merci, j'ai remis au goût du jour cet ancienne tenue en la customisant".

  1. Apprenez l'art de faire un compliment

Si vous souhaitez recevoir en toute simplicité des compliments, tel un écho naturel à ceux que vous faites, certaines règles sont de rigueur. Osez encourager, féliciter plus régulièrement tout en prenant garde à éviter la flagornerie ou l'hypocrisie. Faites preuve d'honnêteté et préférez un point de détail qu'un compliment global ou général. Les compliments qui touchent le plus sont ceux qui montrent que vous vous intéressez vraiment à votre interlocuteur. Par exemple: remplacez le " t'es vraiment quelqu'un de chouette" par " j'aime beaucoup ta façon de penser, ça fait de toi quelqu'un de particulier". Pour éviter de mettre mal à l'aise votre interlocuteur, lorsque vous faites un compliment, n'en attendez pas en retour, acceptez le sens unique et élargissez le débat par la suite. Le compliment est un cadeau, ne l'oubliez pas, c'est donc la recherche du plaisir pour l'autre qui doit guider votre choix.

Enfin, les compliments concernant un acte plutôt que la personne en elle-même seront perçues comme moins engageantes. 

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×